Martyrologe d’Usuard

Museu Diocesà, Gérone




Date: c. 1400
Format: 463 x 330 mm
252 pages, 705 miniatures enluminées avec de l’or
Reliure en peau grenat, gravée avec de l’or
Volume de commentaires en couleurs (410 p.) rédigé par Jaume Camprodon (†) (Obispo de Girona), Mª Rosa Ferrer (Museo Diocesano de Girona), Mª Josefa Arnall (†) (Universidad de Barcelona), Gabriel Roura (†) (Archivo Capitular de Girona), Milada Studnicková (Akademie ved Ceské republiky Ústav Dejin Umení) et Joaquín Yarza Luaces (Catedrático emérito de Historia del Arte en la Universidad Autónoma de Barcelona)
« Quasi-original », édition première, unique, numérotée et limitée à 987 exemplaires certifiés par notaire
ISBN: 978-84-88526-36-6


Date: c. 1400
Format: 463 x 330 mm
252 pages, 705 miniatures enluminées avec de l’or
Reliure en peau grenat, gravée avec de l’or
Volume de commentaires en couleurs (410 p.) rédigé par Jaume Camprodon (†) (Obispo de Girona), Mª Rosa Ferrer (Museo Diocesano de Girona), Mª Josefa Arnall (†) (Universidad de Barcelona), Gabriel Roura (†) (Archivo Capitular de Girona), Milada Studnicková (Akademie ved Ceské republiky Ústav Dejin Umení) et Joaquín Yarza Luaces (Catedrático emérito de Historia del Arte en la Universidad Autónoma de Barcelona)
« Quasi-original », édition première, unique, numérotée et limitée à 987 exemplaires certifiés par notaire
ISBN: 978-84-88526-36-6


Enluminures
Martyrologe d’Usuard
Museu Diocesà, Gérone




Volume de commentaires

Martyrologe d’Usuard Museu Diocesà, Gérone


Format: 267 x 377 mm
Pages: 410
Illustrations: 170
Langue: espagnol
ISBN: 978-84-88526-35-9

SOMMAIRE:

Del editor al lector

Prefacio
Jaume Camprodon (†) (Obispo de Girona)

El Martirologio y el Museo Diocesano de Girona
Mª Rosa Ferrer (Museo Diocesano de Girona)

Estudio codicológico
Mª Josefa Arnall (†) (Universidad de Barcelona)

Estudio pelaográfico
Gabriel Roura (†) (Archivo Capitular de Girona)

Las iluminaciones del Martirologio de Usuardo
Milada Studnicková (Akademie ved Ceské republiky Ústav Dejin Umení)

Esbozo del análisis iconográfico en el Martirologio de Usuardo
Joaquín Yarza Luaces (Catedrático emérito de Historia del Arte en la Universidad Autónoma de Barcelona)

Transcripción
Gabriel Roura (†)

Traducción
Cristina Gómez i Morell






Description

Martyrologe d’Usuard Museu Diocesà, Gérone


Avant d’arriver dans la ville de Gérone, le Martirologe d’Usuard parcourut un long chemin. Son lieu d’origine se situe à Prague, à la cour du roi de Bohème et empereur Wenceslas IV. Il y a actuellement plus de trois siècles qu’il est en Catalogne, mais selon nos sources, de Prague il est passé en Autriche, Hongrie et Moravie. Ensuite il est arrivé à Rome et plus tard à Naples. Peut-être fut-il hébergé peu de temps à Stockholm et à Madrid, avant son arrivée à Poblet en 1673. Les avatars du destin l’ont fait transférer à Gérone, où dans un premier temps, il fut confié au monastère de Cadins et ensuite au Museu Diocesà de Gérone, où il repose finalement.

Le Martyrologe copie la rédaction que Usuard avait terminée en 860; il a été retouché en partie seulement pour y inclure des saints ultérieurs. Nous savons que Usuard était moine entre 841 et 847 à Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Son voyage en Espagne en 858 fut décisif dans l’insertion de saints espagnols dans le Martyrologe, sur lequel il travaillait alors.

Ce manuscrit occupe une place capitale dans l’histoire de la peinture de l’Europe centrale. Les relations que ses enluminures tissent avec l’activité des plus importants centres artistiques européens, à cheval entre les XIVe et XVe siècles, permettent de situer ce monument dans le cercle de l’art courtisan international. Ainsi, le Martirologe d’Usuard se situe dans la tradition locale de Bohème de l’enluminure de livres, et constitue un point culminant dans sa longue évolution.

Tous les chercheurs qui se sont penchés sur le Martyrologe ont été intéressés par la solution relativement démesurée de l’emplacement des différentes scènes sur les pages du manuscrit. À l’exception des folios 12r à 13v, les images des saints, qui relatent pour la plupart des scènes de leur martyre ou l’enterrement de leurs reliques, sont composées de médaillons situés dans la marge latérale et inférieure des pages. Les médaillons sont entrelacés par une splendide ornementation végétale, qui est un exemple de naturalisme, de somptuosité et de perfection de dessin.

Cette œuvre est considérée unanimement comme la plus fastueuse du Gothique International.



We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x