Taj Mahal

Le Taj Mahal est le symbole resplendissant d’un amour qui aspirait à être plus fort que la mort, et en même temps le reflet imposant de l’omnipotence du Grand Mogol, Shâh Jahân, qui l’a fait ériger, en 1632, comme sépulture de Mumtâz Mahal, seconde épouse de l’empereur et mère de quatorze de ses enfants. Au-delà du romantisme de l’histoire, il faut reconnaître que le Shâh Jahân a fait de la mort de son épouse un symbole de beauté et a légué à l’Inde et au monde entier le mausolée le plus célèbre.

Architectes, artistes et lapidaires unirent leurs traditions (du Timor, d’Inde, d’Europe) pour ériger cette œuvre unique, dont la réalisation dura onze ans (1632-1643). « Ils ont semé le marbre de fleurs de pierre dont la couleur et le parfum dépassent les vraies fleurs ». À ces incrustations, comparables aux «pietre dure » de Florence (48 variétés de pierres semi-précieuses), il faut ajouter la parfaite virtuosité calligraphique des citations du Coran en marbre noir, qui contribuent à faire du Taj Mahal un mausolée hors du commun.

Taj Mahal



Le Taj Mahal est le symbole resplendissant d’un amour qui aspirait à être plus fort que la mort, et en même temps le reflet imposant de l’omnipotence du Grand Mogol, Shâh Jahân, qui l’a fait ériger, en 1632, comme sépulture de Mumtâz Mahal, seconde épouse de l’empereur et mère de quatorze de ses enfants. Au-delà du romantisme de l’histoire, il faut reconnaître que le Shâh Jahân a fait de la mort de son épouse un symbole de beauté et a légué à l’Inde et au monde entier le mausolée le plus célèbre.

Architectes, artistes et lapidaires unirent leurs traditions (du Timor, d’Inde, d’Europe) pour ériger cette œuvre unique, dont la réalisation dura onze ans (1632-1643). « Ils ont semé le marbre de fleurs de pierre dont la couleur et le parfum dépassent les vraies fleurs ». À ces incrustations, comparables aux «pietre dure » de Florence (48 variétés de pierres semi-précieuses), il faut ajouter la parfaite virtuosité calligraphique des citations du Coran en marbre noir, qui contribuent à faire du Taj Mahal un mausolée hors du commun.


Compartir

Taj Mahal


Épuisé.

Commentaires

Il n'y a pas encore d'évaluation
mostrar/ocultar

Voir plus d'avis ()

En savoir plus

mostrar/ocultar

Le Taj Mahal est le symbole resplendissant d’un amour qui aspirait à être plus fort que la mort, et en même temps le reflet imposant de l’omnipotence du Grand Mogol, Shâh Jahân, qui l’a fait ériger, en 1632, comme sépulture de Mumtâz Mahal, seconde épouse de l’empereur et mère de quatorze de ses enfants. Au-delà du romantisme de l’histoire, il faut reconnaître que le Shâh Jahân a fait de la mort de son épouse un symbole de beauté et a légué à l’Inde et au monde entier le mausolée le plus célèbre.

Architectes, artistes et lapidaires unirent leurs traditions (du Timor, d’Inde, d’Europe) pour ériger cette œuvre unique, dont la réalisation dura onze ans (1632-1643). « Ils ont semé le marbre de fleurs de pierre dont la couleur et le parfum dépassent les vraies fleurs ». À ces incrustations, comparables aux «pietre dure » de Florence (48 variétés de pierres semi-précieuses), il faut ajouter la parfaite virtuosité calligraphique des citations du Coran en marbre noir, qui contribuent à faire du Taj Mahal un mausolée hors du commun.

Caractéristiques

mostrar/ocultar

Format : 260 x 300 mm
Pages : 240
Illustrations : 158, 4 diptyques
ISBN : 978-84-88526-01-4

Préférences en matière de cookies

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services en analysant vos habitudes de navigation. Pour plus d'informations, vous pouvez lire notre politique en matière de cookies. Vous pouvez accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton Accepter ou configurer ou refuser leur utilisation en cliquant ICI.