Moleiro fait renaître Gaston Fébus



Trésor caché, trésor révélé… la maison catalane d’édition installée à Barcelone maîtrise l’art et la manière de mettre la main sur les manuscrits les plus précieux de la planète et de les dupliquer, en quantité limitée, dans le plus minime détail. Son dernier chantier mené à bien ? Dévoiler et mettre à la portée de tous le Livre de chasse de Gaston Fébus (1331-1391), comte de Foix, dont il existe quarante-cinq exemplaires référencés. Mais celui à partir duquel Moleiro a travaillé est le manuscrit Français 616 détenu par la Bibliothèque nationale de France. « La finesse des enluminures et la qualité des illustrations relatant les tranches de vie d’un chasseur attestent de sa beauté et du soin apporté dans son écriture. Il a été commandé par Jean Sans Peur et réalisé à partir de l’édition princeps de son père Philippe le Hardi », nous confie Manuel Moleiro, président-fondateur de Moleiro Editor. Le Livre de la chasse de Gaston Fébus fut rédigé, ou plus exactement dicté à un copiste, de 1387 à 1389. Écrit en français ancien, ce traité est divisé en quatre parties, décrivant les manières de vivre des différents gibiers, l’entretien des chiens, la chasse au cerf et autres proies, ainsi que les méthodes de chasse impliquant l’utilisation de pièges. Gaston Fébus présentait la chasse comme un exercice rédempteur qui permet au chasseur d’atteindre le paradis. Cet exercice physique, demandant un savoir-faire, est un excellent moyen d’éviter l’oisiveté source de tous les maux, et entretenir son corps et son esprit, soutenait-il. L’ouvrage qu’il composa avec beaucoup de soin fut, jusqu’à la fin du XVIe siècle, le bréviaire des adeptes de l’art de la chasse. La réplique fidèle de chaque ouvrage (édité à 987 exemplaires numérotés et certifiés par acte notarié) que propose Moleiro est le fruit d’années de travail. Reliure en maroquin, décor à l’or et estampé à froid, couture, dos, tranche-fil, cette édition première et unique est réalisée entièrement à la main. « Notre engagement trouve deux raisons d’être : la préservation des ouvrages originaux ; et la transmission patrimoniale, les œuvres originales étant difficilement accessibles. » Gaston Fébus qui se délectait « des armes, de l’amour et de la chasse » avait omis de citer le livre. Moleiro Editor se charge de le faire pour lui six siècles plus tard.

www.moleiro.com/fr

 

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x