Apocalypse Gulbenkian

Museu Fundação Calouste Gulbenkian, Lisbonne




Cote: MS L.A. 139
Date: Angleterre, c. 1265-70
Format: 270 x 217 mm
152 pages et 153 enluminures
Reliure en parchemin
Étui en cuir
Volume de commentaires en couleurs (375 p.) rédigé par Emílio Rui Vilar (Chairman of Fundação Calouste Gulbenkian), Nigel Morgan (Honorary Professor of the History of Art, University of Cambridge), Suzanne Lewis (Professor emerita of History of Art at Stanford University), Aires Nascimento (Emeritus professor at the University o Lisbon) et Michelle P. Brown (Professor of Medieval Manuscript Studies at the School of Advanced Study, University of London)
« Quasi-original », édition première, unique, numérotée et limitée à 987 exemplaires certifiés par notaire
ISBN: 978-84-88526-80-9

Apocalypse Gulbenkian Museu Fundação Calouste Gulbenkian, Lisbonne Museu Fundação Calouste Gulbenkian, Lisbonne

Cote: MS L.A. 139
Date: Angleterre, c. 1265-70
Format: 270 x 217 mm
152 pages et 153 enluminures
Reliure en parchemin
Étui en cuir
Volume de commentaires en couleurs (375 p.) rédigé par Emílio Rui Vilar (Chairman of Fundação Calouste Gulbenkian), Nigel Morgan (Honorary Professor of the History of Art, University of Cambridge), Suzanne Lewis (Professor emerita of History of Art at Stanford University), Aires Nascimento (Emeritus professor at the University o Lisbon) et Michelle P. Brown (Professor of Medieval Manuscript Studies at the School of Advanced Study, University of London)
« Quasi-original », édition première, unique, numérotée et limitée à 987 exemplaires certifiés par notaire
ISBN: 978-84-88526-80-9





Volume de commentaires

Apocalypse Gulbenkian Museu Fundação Calouste Gulbenkian, Lisbonne


Format: 24 x 33.5 cm
Pages: 375
Illustrations: 299
Langues: espagnol ou anglais
ISBN: 978-84-88526-79-3

SOMMAIRE:

Preface
Emílio Rui Vilar (Chairman of Fundação Calouste Gulbenkian)

From the editor to the reader

Acknowledgements
Nigel Morgan (Honorary Professor of the History of Art, University of Cambridge)

Introduction
Nigel Morgan

The Illustrated Apocalypse in Thirteenth Century England and its Historical Context
Nigel Morgan

The Apocalypse Illustrations
Nigel Morgan

The commentary illustrations
Suzanne Lewis (Professor emerita of History of Art at Stanford University)

Style, Painting Techniques, date and Place of Production
Nigel Morgan

Codicological and palaeographical Description
Aires Nascimento (Emeritus professor at the University o Lisbon)
Michelle P. Brown (Professor of Medieval Manuscript Studies at the School of Advanced Study, University of London)

Transcription of the Text
Aires Nascimento

Description of Illustrations and Translation of the Text
Nigel Morgan, Suzanne Lewis
Nigel Morgan

Summary Description of Illumination and Text
Bibliography





Description

Apocalypse Gulbenkian Museu Fundação Calouste Gulbenkian, Lisbonne


L'enluminure de cette Apocalypse se caractérise par une qualité extrême et un état de conservation remarquable, qui nous permet de découvrir ses images fascinantes dans toute leur splendeur. Par la grande richesse de ses couleurs et son abondance d'or poli, ce codex est un superbe exemple de l'enluminure anglaise de la fin du XIIIe siècle.

Ses miniatures illustrent aussi bien le texte de l'Apocalypse que les commentaires. Les images sont placées dans un cadre rectangulaire décoré de formes et de couleurs très variées. La décoration se distingue par l'utilisation de l'or repoussé, la prédominance du bleu et du brun-rouge, et la répétition de certains filigranes (quadrillages, formes géométriques diverses et cercles d'or entourés de points blancs).

Tant dans les commentaires que dans le propre texte de l'Apocalypse, l'antéchrist revêt différentes formes : il est tantôt magicien, faux prédicateur, souverain ou soldat. Jessie Poesch en a donné une description mémorable, le qualifiant de «personnage caméléon, étrange et diabolique, dont la sinistre présence s'immisce dans toute activité humaine».

Son origine n'est pas connue avec certitude, mais il est probable que le codex ait appartenu à Clément IX (qui fut pape de 1667 à 1669). Ce n'est qu'au cours de la seconde moitié du XIXe siècle que Cesare Battaglini de Rimini en devient propriétaire, par le biais de son épouse, descendante de ce pape. En 1899, le manuscrit passe aux mains de Henry Yates Thomson, qui le conserve jusqu'à 1920, date à laquelle il est acheté par Calouste Gulbenkian. Il fait désormais partie de la collection de la Fondation et du musée Gulbenkian de Lisbonne.



We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x