Bible moralisée de Naples

f. 21v (Gn 29, 17 et 35, 22-23)


Page précédente

« Ici a [iacob ajouté] iiii femes ii vielles et ii iuenes et il se tient as iuenes et guerpist les / vielles chacieuses Ici neissent les xij patriarche de iacob »

On trouve ici un singulier raccourci de la féconde polygamie de Jacob qui eut quatre femmes, deux vieilles et deux jeunes. Il s’agit bien entendu de Lia et Rachel et de leurs servantes Bila et Zilpa. Il s’attache aux jeunes et repousse les vieilles, dites chacieuses, ce qui renvoie à la tache que Lia avait sur l’un de ses yeux. Jacob n’enlace pourtant qu’une seule femme, laissant derrière lui les deux vieilles qui sont pourtant d’allure juvénile. Douze patriarches, c’est-à-dire douze fils, sont nés de ses quatre femmes. Assis à droite, Jacob s’adresse ensuite à ses douze fils alignés devant lui sur deux rangs. Rachel, la belle jeune femme au regard clair, est évidemment l’Ecclesia ; Lia la vieille Loi aveugle et chassieuse. Les douze fils de la descendance de Jacob sont les douze apôtres qui sont nés de la parole de Dieu. Leur douze têtes sont disposées en éventail devant le visage du Christ rayonnant de lumière, des rayons obtenus par simple grattage sur l’image et son fond d’or.

Yves Christe
Université de Genève
Marianna Besseyre
Centre de recherche sur les manuscrtis enluminés, Bibliothèque nationale de France
(Extrait du volumen de commentaires Bible moralisée de Naples)


Bible moralisée de Naples f. 21v (Gn 29, 17 et 35, 22-23)

Page précédente

f. 21v (Gn 29, 17 et 35, 22-23)

« Ici a [iacob ajouté] iiii femes ii vielles et ii iuenes et il se tient as iuenes et guerpist les / vielles chacieuses Ici neissent les xij patriarche de iacob »

On trouve ici un singulier raccourci de la féconde polygamie de Jacob qui eut quatre femmes, deux vieilles et deux jeunes. Il s’agit bien entendu de Lia et Rachel et de leurs servantes Bila et Zilpa. Il s’attache aux jeunes et repousse les vieilles, dites chacieuses, ce qui renvoie à la tache que Lia avait sur l’un de ses yeux. Jacob n’enlace pourtant qu’une seule femme, laissant derrière lui les deux vieilles qui sont pourtant d’allure juvénile. Douze patriarches, c’est-à-dire douze fils, sont nés de ses quatre femmes. Assis à droite, Jacob s’adresse ensuite à ses douze fils alignés devant lui sur deux rangs. Rachel, la belle jeune femme au regard clair, est évidemment l’Ecclesia ; Lia la vieille Loi aveugle et chassieuse. Les douze fils de la descendance de Jacob sont les douze apôtres qui sont nés de la parole de Dieu. Leur douze têtes sont disposées en éventail devant le visage du Christ rayonnant de lumière, des rayons obtenus par simple grattage sur l’image et son fond d’or.

Yves Christe
Université de Genève
Marianna Besseyre
Centre de recherche sur les manuscrtis enluminés, Bibliothèque nationale de France
(Extrait du volumen de commentaires Bible moralisée de Naples)


Préférences en matière de cookies

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services en analysant vos habitudes de navigation. Pour plus d'informations, vous pouvez lire notre politique en matière de cookies. Vous pouvez accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton Accepter ou configurer ou refuser leur utilisation en cliquant ICI.