Le Livre du Golf (Livre d´Heures)

f. 23v, Juin, Tournoi


Page précédente

La peinture du folio 23v montre un tournoi dans une ville flamande : au premier plan, deux chevaliers montés sur leurs chevaux et assistés de leurs serviteurs tentent de se frapper avec leurs épées ; sur le sol, des lances brisées, à gauche, un héraut à cheval soufflant dans une petite trompette ; à droite, deux cavaliers armés attendant leur tour. Au centre, deux chevaliers, avec une palissade entre eux, joutent. À l'arrière-plan, une grande foule de citoyens contenue par une barrière observe la joute, avec une estrade, comme place d'honneur, pour les autorités de la ville, vue dans le plan final comme une collection d'églises et de bâtiments civils de différentes périodes, dans une adaptation d'éléments existants plutôt qu'un endroit particulier de Bruges.
Dans la partie inférieure de la bordure entourant la scène, des enfants joutent sur des chevaux de bois , comme un clin d'œil ironique, ou une concession aux moralistes, au combat qui se déroule dans le tableau principal.

Carlos Miranda García-Tejedor
Docteur en Histoire

Le Livre du Golf (Livre d´Heures) f. 23v, Juin, Tournoi

Page précédente

f. 23v, Juin, Tournoi

La peinture du folio 23v montre un tournoi dans une ville flamande : au premier plan, deux chevaliers montés sur leurs chevaux et assistés de leurs serviteurs tentent de se frapper avec leurs épées ; sur le sol, des lances brisées, à gauche, un héraut à cheval soufflant dans une petite trompette ; à droite, deux cavaliers armés attendant leur tour. Au centre, deux chevaliers, avec une palissade entre eux, joutent. À l'arrière-plan, une grande foule de citoyens contenue par une barrière observe la joute, avec une estrade, comme place d'honneur, pour les autorités de la ville, vue dans le plan final comme une collection d'églises et de bâtiments civils de différentes périodes, dans une adaptation d'éléments existants plutôt qu'un endroit particulier de Bruges.
Dans la partie inférieure de la bordure entourant la scène, des enfants joutent sur des chevaux de bois , comme un clin d'œil ironique, ou une concession aux moralistes, au combat qui se déroule dans le tableau principal.

Carlos Miranda García-Tejedor
Docteur en Histoire

Préférences en matière de cookies

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services en analysant vos habitudes de navigation. Pour plus d'informations, vous pouvez lire notre politique en matière de cookies. Vous pouvez accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton Accepter ou configurer ou refuser leur utilisation en cliquant ICI.