Les Heures de Charles d’Angoulême

Les Heures de Charles d’Angoulême Calendrier:  avril (fol. 2v)

Page précédente

Calendrier:  avril (fol. 2v)

Couple d’amoureux dans un jardin clos

Le sujet illustrant le mois d’avril du calendrier des livres d’heures au XVe siècle relève souvent de l’univers courtois. Avril saluait en effet l’arrivée du printemps et était associé à l’amour. Il n’est ainsi pas rare de voir figurer un couple amoureux se promenant dans un jardin, tressant une couronne de fleurs ou s’échangeant un anneau. Le jardin clos devient à cette époque le lieu privilégié de l’expression des rapports amoureux pour l’aristocratie, qui sécularise à son profit une thématique jusque-là réservée à la pureté de la Vierge. En outre, à avril est associé le signe zodiacal du Taureau, auquel, dans l’astrologie médiévale, on fait correspondre Vénus, la planète de l’amour.
En utilisant comme source indirecte une gravure du maître du Cabinet d’Amsterdam représentant un couple assis sur un banc de verdure, Robinet Testard savait qu’il puisait à un modèle efficace, car le Maître du Cabinet d’Amsterdam semble d’être fait une spécialité des gravures courtoises. Mais l’enlumineur a su avec habilité adapter la scène originale au format rectangulaire du bas de page : il a dilaté l’espace et a accordé au cadre végétal (treille, pelouse, arbres bourgeonnant) une place importante qui permet de bien relier l’image au sujet qu’il doit illustrer, le mois d’avril. Il a gardé de l’estampe la posture des deux personnages dans un tendre enlacement,  les mains jointes, le geste protecteur de l’homme allongeant sa jambe devant sa compagne, et la retenue de la femme, les yeux baissés, tenant dans son giron un petit chien, symbole de fidélité. 

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x