L'Apocalypse en Français

L'Apocalypse en Français f. 52r, La septième coupe (Apocalypse, 16, 17-18)

Page précédente

f. 52r, La septième coupe (Apocalypse, 16, 17-18)

Le septième ange sortant de la nuée, à gauche, répand sa coupe d’or dans l’air tandis qu’à droite le Christ bénissant se penche par la porte du Temple céleste, déployant un phylactère pour évoquer la voix qui proclame : « C’en est fait ! » Le verdict divin déclenche le fracas des tonnerres; des flammes s’échappent des nuées évoquant la foudre qui s’abat sur la terre ; le sol se convulse dans un tremblement si violent que nul n’en vit de pareil depuis l’apparition de l’homme dans le monde. Les toitures s’envolent, les murs s’écroulent sur les habitants d’une ville, qui s’entassent mortellement blessés par l’impact des pierres. Pour le commentateur ce sont là les derniers – mais terribles – soubresauts du pouvoir de l’Antéchrist.

Marie-Thérèse Gousset et Marianne Besseyre
Centre de Recherche sur les Manuscrits Enluminés, BnF
(Extrait du volumen de commentaires Apocalypse 1313)

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x