Beatus of Liébana, codex of Gerona

Beatus of Liébana, codex of Gerona

Le Béatus de Gérone, d'une extraordinaire et complexe variété iconographique, représente la culmination du développement du scriptorium de San Salvador de Tábara. Ce qui fait de ce manuscrit un manuscrit unique est l'énorme quantité de matériel illustré ajouté par rapport à d'autres Béatus antérieurs. 

Il s'ouvre avec une Croix et une Maiestas, qui sont suivis d'un vision du ciel sans précédent conservé. Six enluminures des évangélistes apparaissent et parmi ceux-là, les généalogies, prolongées dans un impressionant cycle de vie et de mort de Jésus Christ, unique de ce codex et peu commun dans l'art péninsulaire de l'époque. L'acumulation d'éléments de différentes provenance, mais en particulier carolingiens et musulmans, mais aussi classiques, les nouveautés thématiques incorporées pour la première fois et presque sans héritage nous obligent à réfléchir sur comment cela fut possible en 975 au monastère de Tábara. 

De quelle bibliothèque avec des manuscrits enluminés disposaient les artistes? Et, à tout ça, il faut ajouter que sans l'imagination des artistes et leur capacité d'utiliser, de manipuler et de transformer le matériel reçu, le résultat n'aurait pas été le même. 

 

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x