El Águila y la Sibila

Frescos indios de méxico Sergio Gruzinski

El Águila y la Sibila Frescos indios de méxico Sergio Gruzinski

L’un des versants culturels les plus intéressants de la conquête du Mexique fut sans aucun doute l’invasion des formes et des styles européens qui aida à faire découvrir la Renaissance aux peintres indigènes. Après la Conquête et le processus logique d’évangélisation, naquit un nouvel art, fruit du métissage des traditions et des formes. Les temples indigènes sont détruits et à leur place on construit des églises et des couvents, dont les murs, recouverts de fresques, illustrent différents passages des Écritures. Entremêlant le temps et les espaces, l’art colonial fait fusionner l’Antiquité, le Moyen-Âge, la Renaissance et les mythologies mexicaines. En recouvrant les murs des églises et des monastères construits par les franciscains, dominicains et augustins, les croyances, les styles et les périodes se confondent sous les pinceaux, apportant un nouveau regard à l’art occidental.

L’Aigle et la Sibylle nous transporte dans un fascinant parcours d’églises, couvents, et demeures. Ses superbes images et le texte de Serge Gruzinski nous font découvrir un chapitre inédit et troublant de notre culture.

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x