Le Bréviaire d'Isabelle la Catholique

Le Bréviaire d'Isabelle la Catholique f. 37r, La Circoncision du Christ

Page précédente

f. 37r, La Circoncision du Christ

Une miniature de vingt-quatre lignes sur la largeur des deux colonnes avec la Circoncision du Christ, relatée par Luc 2, 21, qui constitue le passage de l’Évangile pour ce jour dans le missel dominicain. La Vierge et Joseph, à genoux, sont tournés vers l’autel où l’Enfant est étendu. Le prêtre et Mochel, qui tient le couteau au-dessus de Jésus, s’apprêtent à effectuer l’opération. D’autres personnages présents, assis et debout, ne semblent accorder que peu d’intérêt à la cérémonie qui se prépare. Si ce sujet est peu représenté dans les tableaux ou livres d’heures flamands contemporains, on le retrouve en format pleine page dans quelques autres bréviaires, comme le Bréviaire d’Anvers, le Bréviaire d’Éléonore du Portugal et le Bréviaire Grimani, mais avec une iconographie totalement différente. Dans le Bréviaire Carondelet, une petite miniature est consacrée à cette scène. Le détail de Joseph et Marie à genoux dans le Bréviaire d’Isabelle la Catholique est inhabituel. Les scènes de la Circoncision sont souvent dérivées de celles de la Présentation au Temple, et c’est dans ce contexte que nous trouvons un rare exemple de Marie agenouillée (et non Joseph) dans une miniature de Simon Marmion dans les Heures Salting faites à Bruges et Valenciennes vers 1475 (Londres, Victoria et Albert Museum, L. 2384-1910). L’autel de forme circulaire se retrouve également dans une des illustrations du calendrier du Bréviaire d’Anvers. La Circoncision introduit Tierce dans les Heures d’Engelbert de Nassau (Oxford, Bodleian Library, MS Douce 219-220) et les Heures de Marie de Bourgogne de Vienne, au lieu de l’Annonciation aux Bergers, plus commune à cet endroit du texte. Elle figure à Sexte dans les Heures Hastings de Madrid (Fundación Lázaro Galdiano, Inv 15503) et les Heures de Jacques IV d’Écosse (Vienne, Österreichische Nationalbibliothek, Cod. 1897), et à None dans les Heures Soane (Londres, Sir John Soane’s Museum, Ms. 4). Pour ce qui est de la peinture de grand format, la scène se retrouve au volet droit du retable de Monforte peint vers 1473-1475 par Hugo van der Goes, mais ce volet est malheureusement perdu et n’est connu qu’à travers une copie du retable par le Maître de Francfort. Il semble que la composition du Bréviaire Grimani soit dérivée de celle d’Hugo van der Goes. Pour conclure, la représentation de cette scène dans le Bréviaire d’Isabelle la Catholique semble donc unique et n’a pas d’équivalent exact dans le reste de la production flamande de l’époque. À cette page figure un encadrement de la première catégorie comprenant des branches d’acanthes or et gris argenté entrelacées, des oiseaux, et un homme soulevant l’une de ces branches, sur un fond jaune doré.


We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x