Le Bréviaire d'Isabelle la Catholique

Le Bréviaire d'Isabelle la Catholique f. 6v, Novembre

Page précédente

f. 6v, Novembre

Le texte du calendrier, qui indique le jour où le soleil entre dans la constellation du Sagittaire, présente trois couleurs – doré, bleu et rouge – sous l’influence de livres de dévotion liés à la monarchie ou à la haute noblesse française depuis le XIVème siècle.

 

Un liseré enluminé, où sont représentés les travaux agricoles du mois de novembre, encadre le texte.  Dans la partie supérieure, on voit une représentation du Sagittaire, vu comme un monstre anthropo-zoomorphique, avec un torse humain, des pattes aux sabots fourchus de caprin et une queue de cheval, les épaules et la tête tournées pour tirer une flèche. De ce point de vue, on n’a pas cherché à représenter la constellation selon un modèle scientifique. Entre autres nombreux aspects, il convient de noter l’absence d’étoiles. Pittoresque et décorative, son seul objet est de montrer le cours du temps et l’influence que les astres exercent sur l’homme sans parvenir à déterminer sa personnalité qui dépend de sa volonté et de la grâce de Dieu. Les travaux et loisirs selon les mois montrent le passage du temps du point de vue d’une économie agraire où les cycles de la végétation rythment la vie humaine et où l’on admire le temps cyclique que Dieu avait promis à Noé (Gen. 8:22). Par conséquent, il faut tenir compte de l’importance que, du point de vue artistique, acquiert le paysage à partir du début du second tiers du XIVème siècle: c’est ainsi que dans les manuscrits peints, le premier exemple conservé qui rassemble les divers liens entre les mois et le paysage est le Bréviaire de Belleville (París, Bibliothèque nationale, ms. lat. 10483), enluminé par Jean Pucelle à Paris c. 1330, copié dans divers manuscrits postérieurs où, à travers les douze mois, on observe, de façon très schématique, les transformations de la nature au cours de l’année, ce qui débouchera sur une observation plus profonde et plus détaillée dans les Très Riches Heures du Duc de Berry (Chantilly, Musée Conde, ms. 65) pour en arriver à une conception plus radicale dans le livre d’heures Voustre Demeure attribué au Maître du Livre de Prières

de Dresde (Madrid, Bibliothèque Nationale, ms.

Vit. 25-5), où, aux pages où se trouvent les constellations zodiacales, la figure humaine disparaît et où la nature est l’authentique protagoniste. Dans le Bréviaire d’Isabelle la Catholique réalisé par un peintre de l’atelier du Maître du Livre d’Oraisons de Dresde et selon son enseignement du livre d’heures qui donne son nom conventionnel à ce peintre (Dresde, Sächsische Landesbibliothek, Ms. A 311), la représentation des mois occupe toute la feuille. Celle de novembre, concrètement, présente de multiples perspectives réunies de façon habile : un point de vue très élevé de la part du spectateur et des personnages qui sont saisis à sa hauteur, obéissant à une juxtaposition satisfaisante des plans. Le sujet choisi pour ce mois est le thème traditionnel de l’engraissement des animaux de ferme : un vaste paysage en surplomb au fond duquel on voit un bâtiment nobiliaire ou appartenant à un grand bourgeois séparé par des clôtures en osier tressé des diverses parcelles de ses biens. On y voit un paysan qui conduit un troupeau de porcs pour les nourrir. Plus bas, un autre avec un bourgeois, qui réalise une transaction économique sur les cochons qu’il va acheter. Et finalement, un porcher qui conduit son troupeau et qui essaie de faire de même avec deux bœufs qu’il a en face de lui. L’espace central de la peinture est occupé par un bois – partiellement couvert par le texte du calendrier – qui fait partie des domaines du seigneur et qui peut servir spécialement pour l’approvisionnement en bois, pour alimenter les cochons ou comme lieu de chasse. Dans un art élitiste où il s’agit de souligner spécialement les différences de classe, les paysans sont caractérisés non seulement par leurs vêtements, mais aussi par leurs traits rudes, face aux traits plus fins du bourgeois qui fait l’acquisition du troupeau.

 
 

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x