Les Très Riches Heures du Duc Jean de Berry

Les Très Riches Heures du Duc Jean de Berry Fol. 26v - Heures de la Vierge: l'Annonciation

Page précédente

Fol. 26v - Heures de la Vierge: l'Annonciation

Frères de Limbourg

Située à l'entrée d'un oratoire gothique orné de statuettes de prophètes et de héros de l'Ancien Testament, l'Annonciation sous un porche évoque la Rédemption, en contrepois de la scène du Péché originel en regard. L'archange Gabriel portant la chasuble diaprée des évêques, un lys trinitaire dans une main, dans l'autre le phylactère inscrit des premiers mots de sa salutation (Ave gratia plena...), s'agenouille devant la Vierge surprise à son lutrin. Dieu le Père au-dessus envoie sur elle l'Esprit Saint sous forme d'une colombe et de rais de lumière qui traversent le vitrail, métaphore de la conception virginale: « Comme, à travers le verre, le rayon passe sans le briser, ainsi de la Vierge Mère, vierge ell était et vierge est demeurée » (d'après l'hymne mariale Dies est laetitiae). Les anges musiciens au balcon font honneur à l'incarnation en jouant de l'orgue portatif, de la harpe, du luth et de la vièle. Dans la bordure leur répondent d'autres anges musiciens en buste, issant de fleurons d'acanthes: joueurs de clochettes à main, de flûte double, chœur d'anges, joueurs de psaltérion, de nacaires (petites timbales) et tout en haut, avec son archet, une trompette marine ou « trompette de Marie », un grand instrument à corde unique dont on jouait dans les couvents de religieuses. Les écus armoirés et devises de l'ours et du cygne de Jean de Berry complètent le décor.

 

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x