Atlas universel de Fernão Vaz Dourado

Atlas universel de Fernão Vaz Dourado Carte 6: L’Arabie et l’Océan Indien
Page précédente

Carte 6: L’Arabie et l’Océan Indien

Reposant sur l’équateur, la carte est construite autour de l’océan Indien occidental. Les littoraux figurés s’étendent de la Somalie jusqu’au centre du golfe du Bengale, en incluant la mer Rouge et le golfe Persique.

Les éléments géographiques qui parsèment les zones continentales sont très nombreux. Le premier est le cours du Nil, avec ses lacs, ses affluents et ses îles, depuis sa source dans un grand lac, près d’une haute montagne, au cœur de l’empire du Prêtre Jean, jusqu’au delta de la Basse-Égypte. Le deuxième, le territoire de la Mésopotamie, entre le Tigre et l’Euphrate, avec la localisation de Bagdad, en bordure d’un grand golfe intérieur peuplé d’îles, et Bassorah au fond du golfe Persique. Le troisième, le cours de l’Indus et la péninsule du Gujarat. Le quatrième, l’alignement dense et étendu du nord-est au sud-ouest de l’archipel des Maldives, et un peu plus au nord, celui des Laquedives près de la côte du Malabar. Le cinquième, le détail de la représentation de Ceylan, qui apparaît telle une réduction de la carte de l’île à une grande échelle que Vaz Dourado avait incluse dans son atlas de 1568 (f. 13).

La présence du monde islamique dans tout le Sud-Ouest asiatique est rappelée par des drapeaux et des écussons au Moyen-Orient, dans la péninsule Arabique, au Pakistan et en Iran. En Afrique, seules les armes du Prêtre Jean (croix dorée sur champ bleu) signalent ce royaume chrétien isolé. On trouve dans la partie supérieure de la carte sept drapeaux de l’ordre du Christ et du Portugal, stratégiquement localisés : à Ormuz, à l’entrée du golfe Persique, et le long de la côte de l’Hindoustan occidental – Diu, Bassein, Surat, Goa, Honavar/Angedive et Cochin – là où la présence coloniale portugaise est la plus intense, ne serait-ce que par la construction d’importantes forteresses. 

João Carlos Garcia
Faculdade de Letras, Universidade do Porto
(Extrait du volume de commentaires Atlas universal de Fernão Vaz Dourado)
 

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x