Splendor Solis

f. 20v, Le Démembrement


Page précédente

Un homme à la peau foncée, des cheveux et une barbe hirsutes, et un visage sinistre, tient dans sa main gauche une tête dorée, au visage paralysé par la peur, renvoyant à l’iconographie de la tête de Méduse. Dans la main droite, il tient une énorme épée qu’il pointe vers le corpus delicti gisant dans l’herbe : un corps masculin à la peau claire, la tête, les bras et les jambes détachés du tronc.

Les membres raidis dans leur attitude au moment de la mort sont répartis près du torse sur le gazon qui délimite l’espace de cette cruelle scène de démembrement. A l’arrière-plan, un décor architectonique rappelle Venise. La vue partielle d’une construction sur le bord de gauche de l’image embellit la scène et lui confère un caractère antiquisant.

Il y a beaucoup d’équivalents mythiques et religieux ayant trait au thème de la décapitation et du démembrement. Ainsi, par exemple, le mythe égyptien d’Isis et Osiris, ou l’allégorie de Merlin. Dans l’alchimie ce thème joue un rôle central, surtout en relation avec le concept du « meurs et deviens », dont on trouve aussi un motif parallèle dans l’Aurora consurgens ; en chimie, il signifie « calcination », une oxydation par échauffement. Curieusement, le peintre du Splendor Solis renonce à représenter le morceau de papier dans la main gauche du tueur, alors que le texte l’évoque en détail. Ce choix s’explique sans doute pour des raisons artistiques, qui ont dû inciter le peintre à se décider pour une iconographie « classique » de la décapitation comme, par exemple, la représentation de Judith tenant la tête d’Holopherne. Le peintre a cependant été fortement inspiré par une gravure sur bois allemande illustrant l’Enéide de Virgile, dont le protagoniste ne tient pas du tout la tête dans la main, de sorte que la question concernant le morceau de papier ne sera pas résolue.

Jörg Völlnagel 
(Historien d’art, chercheur aux Staatliche Museen de Berlin)


Splendor Solis f. 20v, Le Démembrement

Page précédente

f. 20v, Le Démembrement

Un homme à la peau foncée, des cheveux et une barbe hirsutes, et un visage sinistre, tient dans sa main gauche une tête dorée, au visage paralysé par la peur, renvoyant à l’iconographie de la tête de Méduse. Dans la main droite, il tient une énorme épée qu’il pointe vers le corpus delicti gisant dans l’herbe : un corps masculin à la peau claire, la tête, les bras et les jambes détachés du tronc.

Les membres raidis dans leur attitude au moment de la mort sont répartis près du torse sur le gazon qui délimite l’espace de cette cruelle scène de démembrement. A l’arrière-plan, un décor architectonique rappelle Venise. La vue partielle d’une construction sur le bord de gauche de l’image embellit la scène et lui confère un caractère antiquisant.

Il y a beaucoup d’équivalents mythiques et religieux ayant trait au thème de la décapitation et du démembrement. Ainsi, par exemple, le mythe égyptien d’Isis et Osiris, ou l’allégorie de Merlin. Dans l’alchimie ce thème joue un rôle central, surtout en relation avec le concept du « meurs et deviens », dont on trouve aussi un motif parallèle dans l’Aurora consurgens ; en chimie, il signifie « calcination », une oxydation par échauffement. Curieusement, le peintre du Splendor Solis renonce à représenter le morceau de papier dans la main gauche du tueur, alors que le texte l’évoque en détail. Ce choix s’explique sans doute pour des raisons artistiques, qui ont dû inciter le peintre à se décider pour une iconographie « classique » de la décapitation comme, par exemple, la représentation de Judith tenant la tête d’Holopherne. Le peintre a cependant été fortement inspiré par une gravure sur bois allemande illustrant l’Enéide de Virgile, dont le protagoniste ne tient pas du tout la tête dans la main, de sorte que la question concernant le morceau de papier ne sera pas résolue.

Jörg Völlnagel 
(Historien d’art, chercheur aux Staatliche Museen de Berlin)


Préférences en matière de cookies

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services en analysant vos habitudes de navigation. Pour plus d'informations, vous pouvez lire notre politique en matière de cookies. Vous pouvez accepter tous les cookies en cliquant sur le bouton Accepter ou configurer ou refuser leur utilisation en cliquant ICI.