Splendor Solis

British Library




Cote: British Library, Harley 3469
Date: 1582
Format: 230 x 330 mm
Lieu d’origine: Allemagne
100 pages, 22 enluminures à pleine page
Reliure en cuir rouge avec grecque dorée
Volume de commentaires en couleurs (184 p.) rédigé par Jörg Völlnagel (Historien d’art, chercheur aux Staatliche Museen de Berlin), Thomas Hofmeier (Historien de l’alchimie, Institut für Geschichte und Hermeneutik der Geheimwissenschaften, Bâle), Peter Kidd (Ancien conservateur de la Bodleian Library et de la British Library) et Joscelyn Godwin (Professeur de musique, Colgate University, New York)
« Quasi-original », édition première, unique, numérotée et limitée à 987 exemplaires certifiés par notaire
ISBN: 978-84-96400-71-9

Splendor Solis British Library British Library

Cote: British Library, Harley 3469
Date: 1582
Format: 230 x 330 mm
Lieu d’origine: Allemagne
100 pages, 22 enluminures à pleine page
Reliure en cuir rouge avec grecque dorée
Volume de commentaires en couleurs (184 p.) rédigé par Jörg Völlnagel (Historien d’art, chercheur aux Staatliche Museen de Berlin), Thomas Hofmeier (Historien de l’alchimie, Institut für Geschichte und Hermeneutik der Geheimwissenschaften, Bâle), Peter Kidd (Ancien conservateur de la Bodleian Library et de la British Library) et Joscelyn Godwin (Professeur de musique, Colgate University, New York)
« Quasi-original », édition première, unique, numérotée et limitée à 987 exemplaires certifiés par notaire
ISBN: 978-84-96400-71-9





Volume de commentaires

Splendor Solis British Library


Format : 230 × 330 mm
Pages : 182
Illustrations : 77 en couleur
Langues :
français, anglais ou espagnol
ISBN : 978-8496400-70-2


SOMMAIRE:

De l’éditeur au lecteur

Introduction
Jörg Völlnagel (Historien d’art, chercheur aux Staatliche Museen de Berlin)

L’alchimie du Splendor Solis
Thomas Hofmeier (Historien de l’alchimie, Institut für Geschichte und Hermeneutik der Geheimwissenschaften, Bâle)

Les origines du Splendor Solis
Jörg Völlnagel

La provenance du Splendor Solis Harley MS. 3469
Peter Kidd (Ancien conservateur de la Bodleian Library et de la British Library)

Commentaires des vingt-deux enluminures
Jörg Völlnagel

Traduction du texte
Joscelyn Godwin (Professeur de musique, Colgate University, New York)

Bibliographie





Description

Splendor Solis British Library


Le Splendor Solis, conservé à la British Library de Londres, est le plus beau traité d’alchimie jamais créé. Réalisé en 1582, ce codex renferme de pures  merveilles parmi ses illustrations, des merveilles dont la fantaisie et le pouvoir lyrique font frissonner même les peu connaisseurs en la matière. Ce traité, splendidement illustré, a été faussement attribué à Salomon Trismosin, probablement le pseudonyme de Ulrich Poysel, peintre du mythique Paracelse. Ce manuscrit expose les clés de la cabale, de l’astrologie et du symbolisme alchimique tout au long de ses 22 feuillets enluminés à pleine page, d’une grande richesse chromatique et d’une profusion de détails presque baroque.

Ce volume renferme 22 peintures de grand format, bordées de motifs floraux ou animaliers, d’un style qui se situe dans la tradition nord européenne de l’enluminure de la Renaissance. L’interprétation des illustrations est difficile et hermétique, tel que le veut le contexte et le contenu de l’œuvre. Les enluminures les plus remarquables sont celles des célèbres Glaskolben, « ballons de verre», présentés dans un luxueux cadre central, entouré de scènes typiques de la vie rurale et urbaine de l’Allemagne médiévale tardive et présidées par l’image d ’un dieu païen qui semble donner tout son sens à l’ensemble de l’image.

Les motifs intérieurs de chaque ballon- images allégoriques, poétiquement suggestives et d’une fantaisie débordante- représentent la splendeur de la connaissance mystique de Trismosin, acquise, selon ce qu’il affirme, au moyen de « livres magiques de cabale». En effet, le traité, cryptique et étrangement poétique, nous renseigne d’une manière vélaire bien que précise, sur les clés des éléments dans la Nature, leurs associations, leurs mélanges, leurs pouvoirs et leurs influences.  

Le codex compte 100 pages, écrites en allemand d’une délicate écriture gothique germanique. Le texte est embelli par des initiales de très grande dimension et des décorations spectaculaires qui sont à elles seules une source de jouissance esthétique.

L’histoire du codex lui-même n’en est pas moins intéressante. Celui qui est aujourd’hui appelé « Harley 3469 » a été vu par John Evelyn, peintre à la cour du roi Charles II d’Angleterre, dans la bibliothèque de Whitehall Palace, le 2 septembre 1680 ; Il a écrit sur lui qu’il contenait «  les procédés pour le Grand Elixir des philosophes » et qu’il était illustré par des peintures d’une grande beauté. Plus tard il est passé dans les mains du théologien allemand Johann Cyprianus, et des héritiers de celui-ci il est arrivé à la bibliothèque privée de la puissante famille aristocratique Harley, protectrice d’artistes et remarquable bibliophile. La British Library l’a acheté en 1753, pour la ridicule somme de 10.000 Livres. Actuellement, il est considéré comme l’un de ses trésors les plus précieux. Non en vain le Splendor Solis est le traité d’alchimie le plus beau qui n’ait jamais été créé.



Commentaires en ligne
Splendor Solis
British Library





“UPS hat pünktlich geliefert. Das Paket ist wohlbehalten angekommen.
Die Edition ist wirklich fantastisch. Die Wartezeit hat sich wahrlich gelohnt.
Die Ausführung ist - wie immer und nicht anders erwartet - handwerklich perfekt.
Der Einband mit den Vorsätzen aus Seide ist wunderschön gemacht.
Und jedes Blatt ein Meisterwerk. Vor allem natürlich die illuminierten Seiten mit der Wiedergabe der verschiedenen Goldarten und den kräftigen Farben.
Ich bin ausserordentlich zufrieden und freue mich jedesmal, wenn ich ein Faksimile von ihnen (es sind ja über die Zeit schon einige zusammengekommen) in die Hand nehme und Seite für Seite betrachte. Ich bin schon gespannt auf Ihre weiteren Projekte.”

Frank B. – Germany



“I already have the Splendor Solis and it’s stunningly beautiful. I play with it nearly every day and I’m deeply grateful to Moleiro for publishing such a beauty. (...) Be sure that if I had more money, I would buy from you all what you have.”

Robert F. – Slovakia




We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x