Le Manuscrit Voynich

La vérité et toute la vérité sur le manuscrit de Voynich

Le Manuscrit Voynich La vérité et toute la vérité sur le manuscrit de Voynich

Disponible seulement en anglais.
 
Dans ce livre exhaustif, vous trouverez la version officielle des conservateurs de la Bibliothèque Beinecke de l'Université de Yale, ainsi que l'opinion des plus grands spécialistes internationaux, parmi lesquels on trouve :
 
- Deborah Harkness, professeure d'histoire européenne et d'histoire des sciences à l'USC (Université de Californie du Sud) ;
- Raymond Clemens, conservateur de la Bibliothèque Beinecke (Université de Yale) ;
- William Sherman, directeur de la recherche et des collections au Victoria and Albert Museum ;
- Jennifer M. Rampling, professeure d'histoire à l'Université de Princeton ;
- Arnold Hunt, ex-conservateur de la British Library et professeur à l'Université de Cambridge ;
- Erin Mysak, du service scientifique du laboratoire d'études techniques de l'Université de Yale (Institut pour la préservation du patrimoine culturel).
 
Ce livre, édité par la Beinecke Rare Book & Manuscript Library, en association avec la Yale University Press, reproduit intégralement, et en taille réelle, chacune des pages du manuscrit de Voynich.
 
Dans ses 6 essais explicatifs, vous trouverez toutes les réponses aux énigmes du Voynich, argumentées avec des données qui reposent sur des bases scientifiques solides. Vous trouverez les informations qui démentent formellement toutes les tromperies qu’on a pu écrire à propos de Roger Bacon et de Léonard de Vinci, entre autres, et qui relèvent plus du canular que d’autre chose. On retiendra notamment le résultat des tests effectués au carbone 14, menés par l'Université d'Arizona, qui situent définitivement le manuscrit entre 1404 et 1438. Paula Zyats, tout comme ses collègues conservateurs de l'Université de Yale, est formelle :
 
« Les résultats de la datation au radiocarbone des quatre échantillons prélevés montrent que le parchemin peut être daté avec une probabilité de 95 % entre 1404 et 1438, et avec une probabilité de 68 % entre 1411 et 1430 ».
 
Comment ce manuscrit aurait-il pu être réalisé par Roger Bacon, quand on sait que Bacon est né en 1214 et mort en 1294 ? Nous avons là près de deux siècles d'écart.
 
Certains se sont même aventurés à dire que le Voynich était l'œuvre de Léonard de Vinci en personne. Le problème, c’est que le grand Léonard est né le 15 avril 1452 et qu’il mourut le 2 mai 1519, ce qui signifie, dans le meilleur des cas, qu’il aurait pu le réaliser de 14 à 48 ans avant la naissance ! Bien que personne ne saurait douter de son génie miraculeux, ce dernier avait tout de même ses limites !
 
Quant à l'attribution du Voynich aux Martiens - plaisant hommage rendu, en passant, à la bêtise -, y croyez-vous vraiment ?
 
Quoi qu’il en soit, il existe bel et bien des preuves empiriques que le manuscrit a été élaboré au début du XVe siècle en Lombardie et, grâce à ce livre, aucun détail ne pourra vous échapper. Voyez comment l'Université de Yale jette toute la lumière sur un château qui se trouve dessiné au folio 86r ​​du Voynich, château dont les créneaux, en queue d'hirondelle, sont en tout point semblables à ceux des châteaux du nord de l'Italie des XIVe et XVe siècles. Ce château, qu’on retrouve également au folio 10v du manuscrit Tractatus de Herbis - Sloane 4016, est un château où le baume était cultivé avec le plus grand soin (une plante médicinale qui, à cette époque, était vendue à des prix astronomiques).
 
Découvrez également les détails des investigations cryptographiques et faites-vous votre propre opinion sur la nature du texte « voynichien ». Si tant est que cela vous serve à quelque chose, voici ce que William Sherman, le directeur des recherches du Victoria and Albert Museum, explique quant aux tentatives cryptographiques de Friedman (le cryptanalyste qui parvint à déchiffrer le code Purple pendant la Seconde Guerre mondiale) :
 
« Le meilleur briseur de codes que le monde ait jamais connu a conclu au bout du compte que le code du Manuscrit de Voynich n'était ni celui de Roger Bacon, ni même, selon toute vraisemblance, un code à proprement parler ».
 
Ne vous laissez pas abuser par les mythes et les fausses légendes. Fiez-vous à ces investigations pour vous forger une opinion d'expert et tirer vos propres conclusions.
 
Pour moins de 50 €, vous aurez entre les mains un fac-similé photographique complet du manuscrit de Voynich et les études les plus récentes et les plus rigoureuses qui soient, validées par l'Université de Yale, propriétaire du manuscrit. Le tout réuni en un seul livre !

We use private and third party cookies to improve our services by analyzing your browsing habits. If you continue to browse, we consider that you accept its use. Learn more x